Plus de 3 semaines, que je n'avais pas écrit d'article.... Heureusement que Miss Coco m'a relayée ; c'est l'intérêt de tenir un blog à 4 mains... Il faut dire qu'en maternelle, les 15 jours avant Noël sont bien remplis. Du coup, je n'ai  pas eu le temps, ni l'énergie de faire des articles... Le pire, c'est que je n'ai pas chômé ces derniers temps et que j'aurai donc pas mal de choses à vous montrer.

Tout d'abord, le sal Amap de Noël, organisé par Zabou.

Je me suis régalée à broder cet ouvrage et franchement, pour une fois, j'étais plutôt contente de moi. Même ma moitié, qui d'habitude ne s'intéresse guère à ce que je brode, a trouvé cet ouvrage très réussi et a décrété que celui-là, il fallait le garder pour nous et en faire un p'tit tableau pour décorer la maison, pour Noël.

J'ai donc décidé de le finitionner en pinkeep géant.

Et c'est là, que les ennuis ont commencé (d'où le titre de cet article...). En effet, ne trouvant pas ma toile très nette (cela fait plusieurs mois que je brode cet ouvrage), je me suis dit que ce serait mieux de la laver. Je sais parfaitement qu'il ne faut pas mouiller les broderies faites avec des fils teintés maison, qu'ils risquent de dégorger... mais, bon, ma toile étant un peu trop "jaunâtre" à mon goût, je me suis dit  ; "allez, il faut vivre dangereusement. Je tente le coup. En lavant l'ouvrage à l'eau froide, sans le laisser tremper longtemps et avec une lessive pour textile délicat, ça devrait aller...."

Sal Amap fini 001

Eh bien, non ! Comme prévu, les fils rouges ont un peu dégorgé et je me retrouve avec des auréoles roses autour des boules.

Pour rattrapper ma "boulette",  j'ai essayé de teindre toute la toile en rose.J'ai fait dégorger l'échevette du fameux fils dans de l'eau pour obtenir une sorte de teinture. J'y ai trempé ma toile en espérant qu'elle devienne rose pâle et cache les auréoles. Mais, bof, ça n'a pas vraiment marché... Tant pis pour moi ; j'assume ma "boulette". Je le finitionnerai tel quel...